L.M.V.C.G.N.W. "Super Sixth".
Luxembourg Military Vehicles Collectors, Groups Nord Wincrange.

Président : Aloyse Mutsch.
Maison 45 - L - 9940 Asselborn.

Adresse postale : B.P n° 3 - L - 9703 - Wincrange.
Téléphone : 352 99 84 03 / Fax : 352 99 77 27
G.S.M. : 352 621 35 01 69 / E-mail : mutschro@pt.lu


 

Aloyse Mutsch.

Maintes associations se forment durant une année, rares sont celles qui réussissent leur engagement. Une de ces associations se nomme L.M.V.C.G.N.W. "Super Sixth".

En 1989, une équipe de collectionneurs passionnés de véhicules militaires de la seconde guerre mondiale s'est mis ensemble et a réalisé un rêve, ils ont donné vie à leur passion commune. Il leur est en effet important de préserver ces véhicules militaires d'époque 1940/45, de les présenter au public, dans les rues et lors de manifestations…, en mémoire aux libérateurs américains.
Le siège de l'association est établi à Asselborn, un village de la commune de Wincrange, au nord du Grand-Duché de Luxembourg.

La restauration de ces véhicules militaires historiques connus des habitants du Luxembourg et de Belgique durant la Bataille des Ardennes et la présentation du matériel militaire attirent de nouveaux membres collectionneurs.
Aujourd'hui, l'association recrute ses membres dans tout le pays, le calendrier des manifestations est bien rempli, et en tant que membre de la Fédération Française de Collectionneurs de Véhicules Militaires, nous participons à des manifestations dans toute l'Europe, des aventures récentes nous ont conduits en Corse et en Normandie.

Quelques archives :

1991 - Stuppicht.

1995 - Marche.

1995 - Ile d'Oléron.

1996 - Meeting Quadriga.

1997 - Cavalaire.

1999 - Mons.

2001 - Verdun.

2004 - Normandie.

La bonne entente et la passion commune pour les "engins militaires" ont établi des liens étroits avec d'autres associations, et nous font vivre une aventure européenne, voire mondiale.

——————————

2003 - Le L.M.V.C.G.N.W. "Super Sixth" et le 60ème anniversaire de la libération de la Corse.

Afin d'être bien reposés avant le départ, avions-nous décidé de nous rencontrer la veille du 2 septembre, chez Aloyse, à Asselborn. Faisaient également partie de notre entreprise deux membres du M.V.C.G.-Belgium "Indian Head", André Liégeois et Jean Chapelle.
Mais à 21h manque toujours un "indien"…, Jean ! Où était-il passé ? Après plusieurs tentatives, André réussi finalement à le joindre par GSM. Jean est en panne avec sa jeep à Bastogne. Une bonne heure plus tard, après quelques "bricolages" Jean nous rejoint.

Le lendemain 2 septembre à 6h du matin, un convoi de 3 jeeps, d'un "Dodge" WC-51, d'une Ambulance WC-54 avec MB-T se met en route, direction : Corse.

Notre première étape, d'une distance totale de 300 Km, vise la ville de Chaumont. C'est sans compter une première pause imprévue, à Arlon, ou la jeep de Jean fait encore des siennes. Allumage révisé par Claude, "notre professionnel de l'étape", la "machine" tourne de nouveau, du moins jusqu'à Verdun, ou il nous faut cette fois remplacer un câble de bougie - décidément les vieilles bagnoles malgré une très bonne restauration ça peut…

Le second jour, 3 septembre, après également 300 Km, notre convoi fait "étape" à Villefranche-sur-saône, et c'est le tour de notre deuxième ami belge, André - doigt du delco cassé.
Le lendemain 4, destination Sorgues, nous sommes à 850 Km d'Asselborn, et "jamais deux sans trois", c'est cette fois la jeep d'Aloyse qui peine avec une platine brisée.
Puis après 950 Km, le 5 au matin, c'est l'arrivée à Marseille aux fins d'embarquer pour la Corse à 19h.

En Corse nous sommes rejoints par notre membre du Pas-de-Calais qu'est Gaétan Afchain accompagné de Jeanny, de leur côté les "Indiens" retrouvent leur collègue Guy Klinkenberg.

6 septembre : arrivée à Ajaccio, après l'installation de nos tentes, nous faisons un "petit tour" pour visiter le camp, ses 360 participants, ses 240 véhicules.

Ce même et le lendemain dimanche 7, nous exposons nos véhicules au "4ème Airshow Corsicaria" meeting aérien au cours duquel nous avions le malheur d'assister au crash d'un avion et à la mort de son pilote.

Les jours suivants, nous ne regretterons pas de participer à l'un des convois dune quarantaine de véhicules, et aux différentes réceptions dans les communes environnantes.

Le 9 septembre 1943 la Corse fût libérée par les forces armées de la "France Libre", soixante années plus tard, à Ajaccio, un grand dîner commémorait cette fabuleuse journée.

Malheureusement, comme toutes bonnes choses, nos vacances trouvent leur terme, et le 10 le démontage du camp est entrepris, nous faisons nos adieux à cette belle île, prenons le "Danielle Casanova", direction Marseille, puis de là, notre chemin, en étapes successives par Chagny, Pont-de-l'Isère, Saint-Dizier…, nous ramène le 15 en notre Q.G. d'Asselborn.

——————————