Dodge détournés…

Ainsi par exemple ce Dodge "Carry all" WC 53. Un gros break 4x4 décliné en 1942/43 depuis le Dodge militaire de base et construit à 8 400 exemplaires seulement, ce qui en fait une pièce de choix pour les collectionneurs qui n'aiment pas les courants d'air. L'engin ferme de partout, et même plutôt deux fois qu'une car le break a conservé le travers congénital du WC 52, c'est-à-dire la roue de secours sur le marchepied gauche. Ce qui veut dire que le chauffeur doit toujours expulser son passager avant pour pouvoir poser le pied par terre…
Ce "Carry-all" a été déguisé en "drag-queen", laissons à chacun le soin de commenter le dérapage.

Autre glissade, mais de religion différente, dans la famille Dodge : c'est cette fois un 6x6 qui est passé chez un petit cousin de Mad Max : c'est devenu un objet rampant difficilement identifiable derrière sa calandre automobile du milieu des années trente.

Le nombre de roues et surtout la forme typique des jantes permet de faire un rapprochement avec l'origine, d'autant que les pneus military ont été conservés, sans doute par souci de ne pas gaspiller. Quant à la motorisation de ce tapis roulant, est-elle électrique comme pourrait le laisser supposer le panneau photovoltaïque ?