Une Willys aplatie en "Choper-mitrailleuse".

Dans le chapitre "bidouilles", on demande la famille Robocop. Et dans la famille Robocop, on demande le gogol !

Eh bien, le voici en vente sur le site d'enchères e.Bay aux USA. Un joyeux bricoleur de Floride s'est livré à de la chirurgie lourde sur une Willys : lifting, implants, liposuccion, etc. Et comme chez certaines dames, le résultat est une catastrophe visuelle, il n'y a que la peinture qui fait vrai.

Selon la mode des customisations américaines, la voiture a déjà été surbaissée au prix de projections des ponts hors carrosserie. C'est amusant, surtout avec les jantes de combat et les pneus military à l'avant. Les ailes ont disparu, le pare-brise a été réduit des trois quarts, mais la mécanique est restée d'origine, à part peut-être un quadruple échappement libre dressé vers les cieux. Le tableau de bord a survécu, en revanche le levier de vitesses a été rallongé avec…, une dague, mais lame vers le bas, on peut changer de régime sans se fendre la main.

Autre originalité : l'étoile cerclée du capot n'est plus blanche sur olive drab : elle a été carrément découpée dans la tôle ! Et un "machin" à silhouette d'obus à tête rouge somnole le long du châssis droit…

Et comme pour Robocop, l'armement de base s'imposait: une mitrailleuse de.30 sur affût - avec canon rallongé comme la voiture - mais à l'arrière. Alors pour qu'un tireur éventuel puisse prendre position, un siège métallique dans le style des sièges de faucheuse d'autrefois, en acier perforé, a été projeté hors carrosserie, au dessus du pont arrière à plaque chromée.

Un détail pour faire civil cependant : les jantes sont rouge-pompier. Et pour conforter le rêve, le prix de départ des enchères est quand même à 8 000 dollars !

Le "fast attack vehicle" de Chenoweth, à côté, a l'air d'un buggy pour ados turbulents !

Jean Pierre Dardinier.