Alignement "banane" !



Qui n'a connu, ne connaît, se souvient, dans le dénuement de la "cour de quartier" d'un établissement militaire, de ces ordres gutturalement lancés, d'intonations propres aux donneurs, se devant de rassembler, de regrouper des hommes et de les faire manœuvrer ensemble : "En colonne couvrez !", "Coude à coude à droite, alignement !", Rassemblement en colonnes par… !" ?

Nous pensions en connaître la pleine nomenclature, force est de constater et d'admettre que s'il n'est point le résultat d'une illusion optique, des "effets secondaires" d'un retour de défilé…, l'un d'eux nous est étranger : "Alignement banane !"

Jeep en "banane".

A droite, alignement ! Cet ordre, un des plus classiques de l'armée française n'est manifestement pas exporté partout dans le monde. Les fanatiques de la jeep se réjouiront sans doute d'en voir autant sur la même image, avec leurs beaux jeunes hommes en tenue d'été à trois par véhicules. En revanche les cartésiens pourront s'émouvoir de cette présentation exotique avec palmier en fond de tableau : on pourrait appeler cela "l'alignement banane" tout simplement. Jeep d'assaut en "rafale" ; normal c'est au Brésil !

Les scouts en "banane" aussi !

Il y avait eu un précédent aux U.S.A. lors de manœuvres de cavalerie avant la guerre : voici une photo de ces huit White avec leurs équipages - en principe il y avait 8 places assises par véhicule - en tenue d'été avec "garrison cap" décontracté pour la revue. Pas besoin de lunette de géomètre pour déceler la courbure de l'alignement, sans doute due aux difficultés de manœuvre avec le petit canon antichar attelé, et invisible pour le conducteur. On se garait en marche avant et on ne touchait plus à rien, tant pis.

Et maintenant les E.B.R. aussi, en "banane".

Dans la série des "engins-alignés-en-banane", après les scout-cars et les jeeps, il s'agit d'E.B.R. Panhard, eux aussi alignés en banane - mais avec canon bien calé cependant, en butée maxi - et passées en revue par des officiers en jeep. Le képi blanc au premier plan le souligne : il s'agit de légionnaires du 1° R.E.C. lors de leur fête nationale du 30 avril - Camerone - La "troisième mi-temps" de cette journée "tradi" laissa des souvenirs à plus d'un profane non entraîné, mais précisons que cette droite-courbe avait été mise en place avant les festivités.

.