Sentiments sur blindage



Une de ces cartes postales alliant le preux chevalier et l'eau de rose.

"Tout m'attire vers toi, tu sais combien je t'aime,
mes bras quand je te vois s'ouvrent tout grand d'eux-mêmes."

Deux alexandrins de mirliton, il ne manque que le général Boulanger pour verser ses étoiles sur la bluette de ces jeunes gens pleins d'idéal.

Mais il faut reconnaître que le Roméo est bien protégé des assauts de la tentatrice dans l'étroite casemate de son mini-char Renault FT-17 - un blindé français qui a voyagé dans le monde entier, jusqu'aux USA et même l'Afghanistan où l'on a retrouvé des ossements il n'y a pas si longtemps. Le visage du cavalier est souriant, sa main amicale, mais regardez la pièce d'artillerie : qui vise-t-elle ?

A moins que le "cartepostalier" n'y ait voulu quelque moquerie délicate ?

Jean Pierre Dardinier