"Yangon City bus."
Fantomatiques transports en commun.



C'est à Stéphane Martin, inconditionnel des British military vehicles que nous devons l'initiation de ce dossier. Fruit d'une navigation Internet ordinaire, des aléas d'un moteur de recherche, d'une thématique…, un fichier alors interpelle, retient l'attention, et d'affiner, fouiller…, pour trouver ce que recherché, à défaut rencontrer l'inattendu, voire l'incongru !

Intemporelles, antédiluviennes, d'un "autre monde", rémanences post-coloniales, rush d'un film, effluves et parfums d'Asie du Sud Est…, seraient ces images, si ce n'est, pour nous ramener à réalité, personnages, autres véhicules civils, légendes "Yangon City bus", nous sommes en 2006, 2008 !

La Birmanie, Rangoon, sa gare.

Rangoon, ex-capitale économique et plus grande ville d'une Birmanie alors britannique, au début des années 1900 son infrastructure et ses services publics sont au même niveau que ceux de Londres, en 1989 elle devient Yangon.

1942, Anglais et char Stuart.

Quant à la Birmanie - Burma - qui nous intéresse, attaquée en 1941 par les Japonais, avec au nord l'Himalaya, seule voie de ravitaillement terrestre pour les Chinois nationalistes de Tchang Kaï-chek qui, avec le soutien aérien des fameux "Tigres volants" américains combattent les Japonais, puis indépendante d'avec le Royaume Uni dés 1948, re-baptisée depuis 2010 "République de l'Union Myanmar" elle a perdu ses attraits, qui plus est, dans la ville même, vélos, motos et "richshaws" - tricycles birmans - sont interdits, restent alors l'imaginaire ou "raison garder", la Yangon city bus, qui aujourd'hui encore maintien en service, rafistole et exploite régulièrement un parc éclectique de véhicules et engins militaires vestiges de ces affrontements.

Point de "Fédération birmane de véhicules militaires de collection",
mais des camions militaires anglais, américains, français…, convertis en autobus,
fonctionnant généralement au gaz naturel, alors seul moyen des transports en commun.

Ailleurs, Dodge américains, Renault 2087 français et consœurs sont au même régime.

Les coulisses de la "Yangon city bus" ou la cannibalisation est de rigueur,
son magasin de pièces détachées, ses ateliers de carrosserie, de peinture…

Serge Pivot.