Un G.M.C. en or !

Au delà de ce titre volontairement "accrocheur", on savait que des hommes aux doigts de fée et à la patience infinie pouvaient construire des navires à trois mats dans des bouteilles, confectionner des locomotives à vapeur très réduites mais fonctionnelles...

Voici cette fois une image qui va faire rêver tous ceux qui ont "deux mains gauche" ou bien pas assez de méticuleuse patience.

Dernière acception de ce véhicule, le G.M.C. portable, en fait en laiton.

S'inspirant du bon vieux G.M.C. 353 B2, un monsieur a réalisé un clone en cuivre jaune et laiton qui confine à la perfection : même en le regardant au plus près, mission impossible quant à découvrir un défaut évident dans la fidélité à l'origine, même dans le plus petit détail, boulon, accessoire etc.

S'il était peint en vert au lieu de la rutilance du métal poli, il aurait l'air aussi vrai qu'un vrai - avec une caisse bois, en plus ! - en rendant impossible l'identification de l'échelle de réalisation. Sachez que cette petite merveille - elle a été mise en vente à 10 500 § U.S. - mesure quand même 91,5 centimètres de long.

L'histoire ne dit pas si le moteur fonctionne ?