Une automitrailleuse M-8 de "récup".



La Wehrmacht n'a jamais rechigné à la récupération de tout matériel ennemi pouvant lui servir, c'est connu. En voici une nouvelle preuve durant la campagne 44-45 sans doute du côté des Ardennes : cette automitrailleuse Ford M-8 américaine a été capturée et aussitôt convertie en "WH" avec apposition très visible - mais maladroite dans le tracé -de la croix teutonne sur la coque et la tourelle.

Après une courte utilisation, la M-8 est sans doute tombée en panne - capot encore ouvert - car on ne décèle aucune trace de destruction. Les allemands l'ont donc abandonnée en lui enlevant ses six roues, la meilleure manière de l'immobiliser tout en récupérant des roues pour d'autres M-8 de prise. A moins que cela soit une action américaine des copains du GI que l'on voit devant car le tambour du train avant repose…, sur une demi-jante de G.M.C.. Qui sait?

Les ailes ont disparu - ce n'était pas rare, il reste cependant un porte-bidon sur la face arrière de l'aile arrière - mais l'on distingue encore les marquages U.S. dont l'indication "max speed 20 MPH" sur la tourelle, ce qui ne parait pas très rapide au vu des possibilité de la machine qui peut se permettre trois fois mieux en cas d'urgence.

Jean Pierre Dardinier.