La « Mighty Mite » des Marines

Au delà de 1m75, on a généralement tendance à penser que la jeep US n’était pas conçue pour les grandes tailles : l’ergonomie n’était pas inventée et on se moquait allègrement du confort de conduite, de la position des genoux et du reste. Aléa corrigé par la suite avec la classique M-151 dont les sièges avant étaient, enfin, réglables en profondeur !

Mais il y a cependant eu pire : une tentative effectuée à l’intention du « Marines Corps ». Il s’agissait de fabriquer une voiturette militaire tous chemins facilement aéro-projetable avec les commandos, donc petite et légère. Tout en faisant moins « chariot » ou transpalette que la curieuse « Mule », cousine de notre fardier Lohr à présent très recherché.

Ainsi naquit, entre 1959 et 1963, CHEZ American Motors, la drôle de petite M-422, surnommée « Mighty Mite » (« gamin puissant », en traduction littérale). Au départ, un moteur Porsche avait été testé, mais la version définitive fut équipée d’un petit 4 cylindres en V développant 55 hp (l’équivalent de la MB quand même). En revanche, comme tout était en aluminium, le poids à remuer était modeste : moins de 800 kilos ! Presque un jouet pour « hommes de petite taille ».

MightyMite1.JPG

Tout d’ailleurs était modeste, d’un bout à l’autre : un pare-brise simpliste (plus tard amélioré, car dès qu’on s’y accrochait, il vrillait et se brisait…), un tableau de bord avec seulement trois cadrans, deux sièges uniquement, pas de roue de secours et pas de capote, du moins au départ avant que les utilisateurs ne regimbent. La bestiole fut construite à 3922 exemplaires (un tirage de collection !) dont les 1250 premiers furent avec une longueur de 2.70 mètres seulement, la seconde série (M 422 A1) bénéficiant de 15 cm de plus pour d’éventuels passagers à l’arrière. 
Mécaniquement, vers de grandes (en proportion) roues de jeep 600x16, mais aux jantes très ajourées, la puissance traversait une boite 4 vitesses et un transfer-case classique, les roues étaient indépendantes et les différentiels à glissement limité. Le faible poids, un centre de gravité bas et le court rayon de braquage en faisaient un engin très performant en terrain varié. Détail amusant :  géométrie et mécanique permettaient même de continuer à rouler avec une roue arrière crevée ou même « missing » ! D’où la conception initiale sans roue de secours. 

MightyMite2.JPG

Autre spécialité mécanique : les tambours de freins étaient montés, non pas sur les roues mais  au centre de l’auto, de part et d’autre des ponts, comme sur les 2 CV Citroën !

Le réservoir contenait 47 litres permettant une autonomie de 360 km, soit une consommation moyenne de 13 litres d’essence.
A titre d’information, Sam Werner, un récupérateur de surplus US du Tennessee,  en propose à la vente à tarif dégressif : 1500 $ pour la première achetée, 1200$ pour la seconde et 1000$ pour la troisième, soit 3700 $ (ou €) les trois ! Et pas rouillées : c’est de l’alu !