Après l'annexion des Sudètes.

Ayant annexé partie de la Tchécoslovaquie, l'armée allemande en utilisa immédiatement le potentiel industriel : ce pays en effet disposait d'une industrie automobile réputée, et camions et voitures Skoda, Praga et Tatra furent promptement immatriculés en "WH" et autres.

Tous sont devenus de nos jours de véritables pièces de collection pour les vrais amateurs de raretés. Voici une image datant de 1940 montrant une halte d'un convoi de soldats du Reich - les chauffeurs sont un peu vautrés, au premier plan à gauche.

Il s'agit là d'originaux camions de chez TATRA, des "27" construits de 1930 à 1941.

Originaux non par la motorisation - un 4 cylindres de 60 hp seulement pour un poids à vide de quatre tonnes - ni par la silhouette qui fait bien son âge, mais par la conception typique des ingénieurs Tatra : un châssis-poutre central, des roues indépendantes non jumelées, suspension transversale à l'avant et oblique à l'arrière - on remarque le carrossage arrière.

On remarquera aussi sur ces camions de la Luftwaffe que les phares de route et le phare fouilleur de cabine avaient été occultés, et que la calandre chromée avait été "habillée" d'une housse anti-reflets.

A noter qu'il ne s'agit pas là d'un camion de petite taille, il accuse 2,30 mètres de large. Les observateurs n'auront pas manqué de remarquer que, autre originalité, le pont arrière était situé totalement à l'arrière de la caisse.

 

TATRA27de1940.jpg
Tatra 27 de 1940