Le semi-chenillé sans chenilles.


La première réaction devant cette photo est "Tiens, un scout-car !".

Et puis, très vite, l'observateur un peu averti rajoute : "Tiens, ils ont enlevé le rouleau, jumelé derrière et rajouté un affût circulaire avec bouclier ?"

La vérité est un peu plus compliquée !

Il s'agit en réalité d'un vrai semi-chenillé, un vrai WHITE M3 A1 avec son "pulpit" autour de la mitrailleuse de 0.50, et en rab d'armement, un solide canon sans recul. La grosse modification, en dehors du pare-choc style bulldozer, est d'avoir… supprimé le train de chenilles, installé un pont de camion et raccourci la caisse de plusieurs dizaines de centimètres. D'ailleurs, au bas arrière de la porte, derrière le coffre à batterie, on retrouve bien la coupe oblique du blindage qui était autrefois juste devant le barbotin de chenille.

Autre différence par rapport aux White chenillés ou non : on aperçoit, fixée verticalement sur le panneau arrière, une roue de secours.

Pour quelle raison, cette modification ? Véhicule trop long ? Chenilles trop fragiles ou trop chères ? C'est une armée d'Amérique latine qui a effectué cette transformation lourde qui aura au moins un avantage pour l'utilisateur : avoir un faux scout-car avec un vrai décrabotage de pont avant.


Précédent
RETOUR
Suivant